vendredi 17 avril 2015

Contre la montre

On me demande souvent mon secret minceur, il est simple, je cours tout le temps. J'ai l'impression d'être au taquet maximum pour toutes mes activités et ne jamais pouvoir me poser. Toutes mes copines qui ont accouché en 2014 sont dans le même cas cela dit, qu'elles soient dentiste ou médecin, ou autre. 

Ma vie est devenue un contre la montre permanent. Parfois le matin je me dis que je suis large et 5 minutes après il faut empaqueter Bébé Carie qui forcément a une couche qui déborde et refuse de mettre son bonnet.

Auparavant je n'avais juste à me soucier d'être ponctuelle pour les rendez-vous. Maintenant c'est de la rigolade à côté de l'impression de tourner Pékin Express chaque matin.

J'envie forcément mes confrères qui peuvent se permettre d'arriver à 9h la bouche en cœur en sachant que l'assistante aura tout préparé. La magie de notre cabinet est qu'on est toujours seuls le matin et le soir.

En somme si je décide de paresser 5 minutes de trop je peux retrouver un patient gelé devant la porte car je suis toujours la première. Je pourrais jouer la nonchalance et arriver à la dernière minute mais j'apprécie ces quelques minutes de calme où je n'ai ni un biberon à donner, ni un métro à attraper, ni un cabinet à ranger, juste à attendre le patient en lisant tranquillement.

Je rigole quand on me demande de prendre un patient "tôt ça ne me dérange pas" le matin. Comme si ce n'était pas déjà assez sportif de venir pour 9h, et quand bien même je suis contre l'idée de réveiller BébéCarie ou de lui donner le biberon sur la route.

Avant je n'aimais pas le retard des patients. Maintenant j'apprécie que le patient de 9h arrive à 9h05, ça me laisse plus de temps pour me mettre en route.

Il y a sans doute le fait que je n'ai pas eu une grosse activité en 2014. J'ai beaucoup écrémé et refusé systématiquement tous les patients qui se présentaient avec plus de 15 minutes de retard. Maintenant je me suis adoucie. Me rendant compte que finalement je suis la plus grosse perdante car j'ai perdu mon temps et mon argent. Dorénavant je préviens qu'il me reste tant de temps, que c'est insuffisant pour le soin à faire, si c'est un premier rendez-vous je fais une consultation rapide, sinon un détartrage, l'avantage est que le patient est pris donc ne sort pas énervé (bon il ne faut pas qu'il arrive après l'heure du rendez-vous quand même), et que moi j'ai pu coter un acte. Parfois ils ne comprennent pas que ça ne prend pas 5 minutes ou que le temps de rendez-vous n'est pas extensible, dans ce cas je bénis l'arrivée du patient suivant qui leur rappelle qu'ils ne sont pas seuls.

Il doit y avoir aussi une part de sagesse, à me dire que je sais qu'un détartrage prend 15 minutes en moyenne ou qu'un examen de prévention pour un enfant ne demande pas 30 minutes. Alors parfois je déborde pour finir le soin au lieu de reporter, je grappille 5 minutes au patient suivant. Je me suis souvent rendu compte que le patient qui suit un patient en retard est souvent soit lui-même en retard soit  ne se présente pas, ça m'est arrivée un bon nombre de fois de ne rien faire 1h d'affilée alors que j'aurais pu prendre le premier patient ...

En somme j'ai changé, je suis moins catégorique, plus compréhensive sur certains points. Et je pense que c'est une bonne chose de ne plus passer pour un dragon (même si l'assistante leur dit toujours "je ne pense pas qu'elle va vous prendre".


mercredi 1 avril 2015

Légende urbaine : mon dentiste est content quand j'ai plein de caries ça lui permet de payer ses vacances.

Dans la série affirmation qui m'énerve celle-ci gagne largement la palme d'or.

Certains pensent que nous chirurgiens-dentistes nous frottons les mains et bavons de plaisir dès qu'un patient ouvre la bouche et nous dévoile des chicots plus ou moins pourris.

C'est aussi débile que de dire que au choix:

- les pompiers sont contents qu'une maison avec sa famille qui dormait tranquillement à l'intérieur brûle. 

- le camion du SMUR et son équipé trépigne d'impatience à l'idée de réanimer un motard qui s'est pris un camion

- l'oncologue a envie que vous ayez un cancer, sinon il n'aurait pas de boulot.

- le médecin généraliste attend que vous attrapiez la gastro-entérite pour remplir sa salle d'attente

Etc etc 

Je comprends qu'on soit jaloux des professions qui ont des revenus plus élevés que la moyenne (et encore comme dirait une copine le concours est ouvert à tout le monde, on a volé la place à personne) mais il faudrait garder en tête que si personne n'avait de caries, de problèmes de gencive, des dents manquantes, on existerait pas.

Nous chirurgiens-dentistes, nous ne sommes pas là pour vous faire lâcher un maximum d'argent, nous sommes là avant tout pour vous soigner.

Si notre but était que la carie vous atteigne tous, on ne ferait pas de prévention au quotidien, on vous laisserait avec votre tartre et vos mauvaises habitudes. 

Je le répète suffisamment ici mais mon idéal ce serait de ne faire que des détartrages ou des polissage.

Je ne me satisfait pas à voir des enfants de 3 ans ou plus (ou moins) avec 5 dents à soigner.

Cela ne me réjouis pas non plus d'avoir à planifier l'extraction de 5 dents sur un patient de 25 ans.


Mais ces patients sont là, ont mal, sont en demande de soins, de prothèses, de pouvoir mastiquer, sourire, parler. 

Alors oui au final pour certains ça atteint des sommes folles, mais rapporté au nombre de patients vus par jour pour lesquels on ne fait qu' "un composite", ils sont minoritaires et ne sauraient résumer notre profession.

Si vous avez des questions, des remarques à faire à votre dentiste profitez de la journée portes ouvertes

Une erreur est survenue dans ce gadget