mercredi 27 avril 2016

Cour des comptes, actes dentaires et désinformation.


A chaque reprise, notre conseil de l'ordre et mes confrères (et moi-même) rappellent la confusion éternelle qui est faite entre un soin dentaire et un acte prothétique.

Comme je le rappelle souvent tous nos actes conservateurs (soins) et les actes de chirurgie les plus courants (extraction dentaire) sont remboursés à 70 % par la sécurité sociale (et les 30 % restants par la mutuelle). C'est le même taux de remboursement qu'une consultation chez un médecin. 


Les actes de prothèse eux sont plafonnés dans leur remboursement par la sécurité sociale, et supposent un recours à une mutuelle pour une meilleure prise en charge.


Ce serait oublier la base même de notre profession qui est la prévention.

Diriez vous à votre oncologue qu'il est content que vous ayez un cancer pour que ça lui fasse du travail ??

Je le répète en permanence, je serais heureuse de n'avoir que des détartrages à faire tout au long de la journée. Pour mes confrères des pays scandinaves c'est une réalité. Je ne sais plus si je vous avez parlé d'une visite d'enseignants suédois quand j'étais encore en faculté. Ils étaient étonnés et fascinés alors par la visite du laboratoire de prothèse. Certains n'avaient jamais vu de prothèse amovibles (appareil dentaire). Chez eux la prévention est forte, et les extractions quasiment inexistantes.

La profession a longtemps cru qu'on arriverait aux mêmes résultats en France et qu'en l'an 2000 il n'y aurait plus de prothèse complète mais ils s'étaient trompés. 

Le président de l'ordre qui nous représente Gilbert Bouteille dit que c'est la base du système qui est viciée. J'ajouterai que c'est à vous patients aussi de reprendre tout à la base.

Car la prévention ce n'est pas seulement à nous chirurgiens -dentistes de la faire dans nos cabinets, c'est aussi à vous de "faire la maintenance" chez vous au quotidien.

- Avoir une alimentation équilibrée et éviter les grignotages.

- Se brosser les dents au moins matin et soir.

- Passer le fil dentaire

 - Faire une visite de contrôle annuel

 - Faire un détartrage au minimum une fois par an

- Se faire soigner même si on est enceinte

- Faire soigner ses enfants même si ce ne sont que des dents de lait

- Et surtout ne pas annuler un rendez-vous parce qu'on a plus mal ...

Je vous invite d'ailleurs à regarder les vidéos suivantes réalisées par l'UFSBD qui donnent les règles essentielles de prévention pour chaque âge/situation.

Rappelez-vous que perdre ses dents ou avoir une prothèse en bouche n'est pas une fatalité et que tout est entre vos mains (comme votre brosse à dent d'ailleurs).







dimanche 10 avril 2016

Pas de tétine, pas de Trotro

Après "l'introduction" du Machouyou (que nous appelons tétine à la maison vu la maîtrise approximative du langage de Bébé Carie à l'époque et surtout son besoin d'imitation de ses camarades de jeu) il y a eu une petite phase de désamour. Surement encouragée par le fait que souvent le Machouyou restait chez la nounou perdu dans un coin (seul, abandonné, triste), parce qu'il était vite délaissé (le moment critique où Bébé Carie avait besoin/envie de le prendre dans était toujours au moment de la séparation, et une fois que le cours de la journée avait repris normalement il l'oubliait).  Tout comme il prend le pouce essentiellement pour s'endormir et dans les moments calme où il s'ennuie ou est fatigué, il n'en a jamais besoin à d'autres moments (et rares sont les moments où on s'ennuie chez la nounou) (enfin du moins ça dure pas 8 heures par jour).

Bref j'en avais marre de chercher le Machouyou et de pester parce qu'il n'était plus accroché à son pull, je l'ai récupéré et je l'ai mis dans un coin de la table à langer.

Je m'étais dit "de toute façon à 6 ans maximum il aura consulté un orthodontiste et je lui mettrais un vérin d'expansion palatine ou un petit quad hélix" (quelle ne fut pas ma joie quand j'ai croisé une petite fille de 5 ans et demi suceuse de pouce depuis sa vie in-utéro qui en avait un en bouche). 

Certains sont focalisés sur l'acquisition de la propreté, moi c'était l'orthodontie (ce n'est pas facile tous les jours de croiser des gens qui te disent que ton enfant a déjà un dent en avant) (en plus maintenant cette même dent est grise vous n'imaginez pas mon bonheur). 

Puis un matin (hier), j'ai vu Bébé Carie affalé dans le canapé avec la tablette SUÇANT son pouce et j'ai décidé de sévir.






Même si l'usage de la tablette est censé être chronométré et encadré et limité à 20 minutes par jour, à la maison ça ressemble plus à une demi-heure (qui tire facilement vers l'heure).( Difficile d'être des parents connectés et d'interdire l'écran à son enfant (et encore on a de la chance il ne regarde pas la télé)).

30 minutes où il prend son pouce et où je peux agiter le Machouyou et lui faire du chantage.


(Même si on sait tous que le chantage c'est tout pourri et que quand il sera ado il dira je m'en fiche je regarde ce que je veux et je suce mon pouce si je veux, de toute façon d'ici là il aura un écran greffé à ses lunettes ou à ses yeux, et surtout un appareil multi-attaches).



Voilà je suis devenue surveillante et je guette du coin de l’œil ce moment où il oublie et essaie de mettre son pouce dans la bouche avec le Machouyou déjà en place (loupé) , ou qu'il se dit "maman est partie, je lâche son truc".


Machouyou offert par son créateur Philippe Coat 

Pyjama acheté par mes soins (même si je suis ouverte à tout cadeau de la part de Petit Bateau) (en 3 ans par exemple) (et un ciré jaune pour aller avec merci).

Idem pour la tablette (surtout qu'on a fracturé la vitre aujourd'hui) (ce qui n'empêche malheureusement pas Trotro de rentrer dans notre foyer) (Trotro est increvable à mon grand désarroi).


Une erreur est survenue dans ce gadget